Grauves, Terres de Champagne

 

D’une superficie de 752 hectares, Grauves est à 139 mètres d’altitude. Au cœur de la Côte des Blancs, la commune se situe à 4 kilomètres d’Avize et 9 kilomètres au sud d’Epernay. Situé dans une vallée encaissée où coule le Darcy, le village est entouré à l’est, au sud et à l’ouest de coteaux couverts de vignobles et d’un plateau boisé. Outre le village, plusieurs hameaux forment la commune : Montgrimaux, le Château et la ferme dite de Rouge Maison, le Darcy, le Moulin des Prés, Favresse et La Tuilerie.

La trace officielle de Grauves remonte à 1224. Néanmoins, plusieurs découvertes du début du siècle dernier ont permis de trouver des traces de civilisations bien antérieures au moyen âge:

  • Au lieu-dit « Les Poussements », on découvrit une grotte comprenant 3 ateliers préhistoriques avec des instruments datant du paléolithique

  • En 1905, c’est aux « Grillots » que des traces de canalisations gallo-romaines sont recensées.

  • Des cercueils Mérovingiens furent recensés en 1920.

Un document de 1233 relate le don du Comte Thibault IV d’une forêt de 140 hectares à la population locale qui s’était illustrée pour la défense du Comté de Champagne. C’est la dernière trace du moyen âge que nous pouvons trouver. Après cette date, l’histoire du village est bien peu connue, et il faut retrouver les archives de 1802 pour entendre parler de l’arrivée d’un maître d’école : Jacques ALLAIS. La grande guerre qui débute en 1914 va épargner le village, sa situation géographique (dans un cul de sac) n’en faisant pas un lieu stratégique pour les armées. Lors du conflit 1939-45 une kommandantur est installée, mais elle ne restera pas longtemps.

L’église de Grauves possède une statue en bois dédiée à Notre Dame. Elle aurait été sculptée dans une vis de pressoir, aussi dit-on que « la Sainte Vierge de Grauves a fait plus de tours que de miracles ».